Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Montréal, le mercredi 4 mars 2020 – Dans le cadre du mois de l’histoire des Noirs, le projet Leadership au pluriel du Centre Communautaire Bon Courage (CCBC) a mis en place une variété d’activités pour engager la communauté dans la promotion historique, culturelle et identitaire des Noirs.

D’abord, un programme radiophonique spécial intitulé La Voix de St-Lo présente ses héros et héroïnes noirs d’ici et d’ailleurs a été diffusé sur la radio communautaire La Voix de St-Lo trois jeudis durant le mois de février. L’émission était un espace pour les jeunes pour pouvoir échanger sur ces figures noires marquantes qui ont su les inspirer et qui ont eu un impact notable dans notre société.

En milieu de mois, un 5 à 7 sur le racisme systémique et le vivre-ensemble a été coorganisé avec le bureau de la députée fédérale de Saint-Laurent, l’honorable Emmanuella Lambropoulos. La soirée était une occasion idéale pour démystifier les enjeux autour de la discrimination et déterminer des avenues possibles pour une meilleure cohésion sociale. La coordonnatrice des activités au CCBC, Alessandra Devulsky, a ouvert la discussion avec une présentation sommaire sur ces thématiques et a ensuite cédé la place aux panélistes pour la discussion. Étaient présents Jeanne Ngo Libong, co-fondatrice d’Enfam-Québec, Greg Fergus, député de Hull-Aylmer, Andrew Adams, enseignant de l’Académie LaurenHill et Mame Moussa Sy, directeur du CCBC.

Une soirée cinéma a suivi la semaine suivante pour célébrer l’héritage des personnes noires au Canada. La projection du court-métrage Âme Noire (2009) de Martine Chartrand a ouvert le bal pour plonger les spectateurs au cœur de moments charnières dans l’histoire de tout un peuple. À son tour, le documentaire Neuvième étage (2015) de Mina Shum a retracé les événements entourant l’émeute raciale la plus importante du Canada s’étant déroulée au campus de l’Université Sir George Williams à Montréal en 1969.

Dans la semaine du 24 au 28 février, le Défi Mandela, un concours de connaissances générales sur les héros noirs de tous horizons, a été tenu dans plusieurs écoles secondaires participantes (l’Académie LaurenHill cycle 1 et 2, l’école secondaire La Voie et l’école secondaire Paul-Gérin-Lajoie-d’Outremont). L’activité offrait un cadre ludique idéal pour sensibiliser à la contribution des Noirs dans divers domaines et ouvrir une opportunité de dialogue sur les identités plurielles. Durant ces cinq jours, un total de 400 personnes auront été touchées directement par le défi.

Pour couronner en beauté, un repas-partage a été organisé le 28 février pour rassembler la communauté autour des différentes thématiques abordées tout au long du mois de l’histoire des Noirs. La dramaturge Lydie Dubuisson est venue détailler davantage sur les événements de 1969 et partager sur le processus de création théâtrale entourant sa pièce sur ce même sujet dénommée Blackout. Plusieurs dignitaires se sont également joints aux festivités : l’honorable Emmanuella Lambropoulos, députée fédérale de Saint-Laurent, Christine St-Pierre, députée provinciale de l’Acadie et Me Francesco Miele, conseiller de Ville pour le district de Côte-de-Liesse dans l’Arrondissement Saint-Laurent.

Alors que La Presse canadienne confirmait le 25 février dernier que la population noire au pays reste confrontée à des défis de taille, il demeure d’autant plus important de prendre un temps pour souligner les multiples réalisations et apports des Canadiens noirs à l’édification de notre société moderne multiculturelle. Leadership au pluriel a choisi de le faire durant tout le mois de février par le biais d’activités éducatives, d’échanges constructifs, de temps spécialement dédié à la prise de parole et d’occasions d’engagement envers l’histoire, la culture et l’identité noire.

Nous tenons à remercier tous les partenaires impliqués pour leur soutien dans la réalisation de ce mois mémorable.

À propos

Leadership au pluriel est la dernière initiative du Centre Communautaire Bon Courage qui vise le développement du leadership individuel et collectif chez les jeunes de 12 à 25 ans principalement issus des communautés noires. Le programme s’articule autour de trois axes principaux : (1) renforcer les capacités des jeunes par le biais d’ateliers de formation, (2) connecter avec des ressources à travers des séances de mentorat et (3) sensibiliser à l’engagement citoyen via des projets d’action communautaire. Le projet a été rendu possible grâce au Patrimoine canadien.

Pour toutes informations complémentaires, vous pouvez suivre notre page Facebook.

Source :
Andrea Froidefond Laberge
Chargée de projet – Leadership au pluriel
Centre Communautaire Bon Courage
a.froidefond@centreboncourage.org – 514-744 0897